Les protocoles de pose de faux ongles

29/10/2019 Non Par Roses on the nails®
5/5 - (1722 votes)

Les protocoles de pose de faux ongles

Les protocoles de pose de faux ongles


Il existe de nombreuses techniques qui permettent aux technicien(ne)s de modeler les ongles. Chaque technique est rattachée à un protocole. Les protocoles de pose de faux ongles sont composés de différentes étapes de construction d’ongles qui doivent impérativement être respectées afin d’assurer une bonne tenue de pose et un travail de qualité.

Toutefois, il est à noter que la pose de faux ongles est déconseillée dans certains cas.


Recommandations

Selon les recommandations de l’ansm : Situations dans lesquelles la pose d’ongles artificiels est déconseillée

Il ne faut pas se faire poser d’ongles artificiels si :

  • “vous avez moins de 16 ans  : il vaut mieux attendre la maturité complète de l’ongle ; d’autre part l’accord de vos parents est souhaité si vous êtes mineur.
  • vous souffrez d’une maladie des ongles  : psoriasis ou mycose par exemple.
  • vos ongles sont fragiles ou abimés , car le meulage obligatoire va amincir l’ongle et le fragiliser davantage
  • vous êtes enceinte  : la toxicité des produits utilisés n’est pas établie.
    D’autre part, la nécessité, au moment de l’accouchement ou en cas de complication de la grossesse, de poser à l’extrémité d’un doigt un appareil mesurant l’oxygène du sang n’est pas compatible avec les ongles artificiels.
  • vous devez subir une intervention chirurgicale  : la nécessité de poser à l’extrémité d’un doigt un appareil mesurant l’oxygène du sang n’est pas compatible avec les ongles artificiels.
  • vous faites partie du personnel soignant  : vous risquez de transmettre plus facilement une infection bactérienne aux patients par l’intermédiaire des ongles artificiels”.

La pose de faux ongles est également déconseillée dans les cas suivants :

  • Vous êtes allergique.
  • Vous travaillez dans le domaine de la restauration ou tout autre métier interdisant la pose de vernis d’une manière générale pour des raisons d’hygiène.
  • Si vous souffrez d’une maladie susceptible d’engendrer une hospitalisation ou une opération en urgence : la nécessité de poser à l’extrémité d’un doigt un appareil mesurant l’oxygène du sang n’est pas compatible avec les ongles artificiels.
  • Précautions supplémentaires pour les personnes hémophiles ou diabétiques : Certaines maladies rendent plus compliqué le processus de coagulation ou de cicatrisation en cas de blessure.

Bon à savoir :

Certaines maladies ou traitements médicaux peuvent jouer sur l’adhérence des produits utilisés pour la pose des faux ongles (vernis semi permanent compris). Le fait d’être enceinte ou de souffrir de troubles hormonaux peut également avoir une certaine influence sur la tenue de la pose.

Il est toutefois possible d’effectuer une pose de press on nails pour les personnes dont la pose de faux ongles est déconseillée.


Utilisation des produits

La connaissance des produits utilisés pour la pose d’ongles est primordiale. Les professionnel(le)s doivent impérativement savoir à quoi servent ces produits et pourquoi s’en servir afin de bien s’en servir. Une bonne compréhension amène toujours une bonne utilisation. Il est évident que la connaissance des composants est également primordiale pour diverses raisons essentielles. Dans certains cas, il est possible de modifier ou d’adapter les protocoles. Par exemple, les professionnel(le)s doivent pouvoir choisir entre l’utilisation d’un primer acide ou non acide. Cette connaissance des produits utilisés lors d’une pose d’ongles servira à faire le bon choix en fonction des besoins des ongles des client(e)s.

Il est précisé qu’il est important pour les professionnel(le)s d’utiliser des produits répondant aux normes Européennes.


Les techniques utilisées pour le modelage des ongles

Il existe de nombreuses techniques permettant aux professionnel(le)s de modeler les ongles. La diversité de ces techniques permet d’offrir des prestations sur mesure aux client(e)s notamment celles/ceux faisant l’objet de “cas particuliers”. En effet, certaines techniques ne sont pas forcément faisables sur tout le monde pour diverses raisons notamment la forme des doigts ou des ongles par exemple. Il appartient aux professionnel(le)s de juger de la faisabilité ou non des différentes techniques et d’adapter la pose selon différents critères.

Les principales techniques sont :

  • La pose de vernis semi permanent
  • Le gainage d’ongles naturels
  • La pose d’ongles en gel sur chablons ou capsules
  • La pose d’ongles en acrylique (résine) sur chablons ou capsules
  • La pose d’ongles en acrygel (polygel) sur chablons ou capsules
  • La pose américaine
  • La pose d’ongles avec des poppits
  • Le rallongement sur fibre de verre
  • La pose de press on nails

1. Le protocole de pose d’ongles en gel sur capsules

  1. Se laver les mains (les mains de la/du client(e) doivent également être propres)
  2. Aseptiser ses mains et celles de la/du client(e)
  3. Présélectionner les capsules (celles-ci doivent correspondre parfaitement à la largeur des ongles naturels et ne doivent en aucun cas être trop petites, ni trop grandes. Si besoin, il est possible de sélectionner des capsules légèrement plus grandes afin de les limer au niveau des côtés latéraux pour que celles-ci s’adaptent à la largeur des ongles naturels)
  4. Repousser les cuticules délicatement avec un pousse cuticules ou un bâtonnet de buis
  5. Travailler les cuticules si vous pratiquez et maîtrisez cette technique
  6. Matifier la surface des ongles avec une lime à grains fins ou à l’aide d’un bloc ponce (appelé également bloc blanc ou bloc polissoir) afin de les blanchir. Les ongles naturels ne doivent en aucun cas être abîmés. Ce limage doit donc être effectué avec prudence et délicatesse
  7. Raccourcir les ongles naturels
  8. Dépoussiérer les ongles à l’aide d’une brosse ou d’un blaireau et les nettoyer à l’aide d’un coton imbibé de cleaner. Le but est d’obtenir une surface propre et sans résidus
  9. Poser la colle spécifique pour faux ongles au niveau des encoches prévues à cet effet se trouvant sous les capsules (il existe des petites ou grandes encoches)
  10. Coller les capsules en bout d’ongles en effectuant un mouvement de bascule pour éviter les bulles d’air. Maintenir les capsules en effectuant une pression continue durant quelques secondes. Généralement 5 secondes de maintien en place sont suffisantes pour que les capsules collent correctement
  11. Couper les capsules a la bonne longueur à l’aide de la guillotine (outil spécifique à la coupe des capsules)
  12. Limer délicatement la petite épaisseur appelée démarcation présente entre la capsule et l’ongle naturel sur chacun des ongles avec une lime à grains fins. Ce travail peut être facilité par l’application du Tipblender. Attention de ne plus limer la surface des ongles naturels.
  13. Limer délicatement l’ensemble du dessus de la capsule afin de la blanchir (cette étape permet une meilleure adhérence des produits). Il est possible d’utiliser un bloc ponce (appelé également bloc blanc ou bloc polissoir) pour parfaire le travail
  14. Limer les extensions (capsules) afin d’obtenir la forme souhaitée
  15. Dépoussiérer les ongles à l’aide d’une brosse ou d’un blaireau et les nettoyer à l’aide d’un coton imbibé de cleaner. Le but est d’obtenir une surface propre et sans résidus
  16. Appliquer le nail prep (déshydratant) uniquement sur les ongles
  17. Appliquer le primer acide ou non acide uniquement sur les ongles
  18. Appliquer une fine couche de gel de base
  19. Catalyser sous lampe led, uv ou uv led
  20. Appliquer le gel de construction. Travailler le gel sans oublier de créer le bombé/apex. Cette étape est réalisable en plusieurs fois, cependant, chacune des couches devront être catalysées sous lampe led, uv ou uv led
  21. Dégraisser à l’aide d’un coton imbibé de cleaner
  22. Mettre en forme en respectant les étapes de limage afin de corriger les inégalités et d’obtenir la forme désirée. Les ongles doivent être matifiés en totalité
  23. Cette étape peut être complétée par l’utilisation du bloc ponce (appelé également bloc blanc ou bloc polissoir) afin d’atténuer les éventuelles traces de rayures à la surface des ongles. Cette étape permet également un rendu plus homogène de la pose
  24. Dépoussiérer et nettoyer les ongles. Le but est de poser la couleur sur des ongles propres dépourvus de résidus
  25. Appliquer le vernis semi permanent en une ou deux couches fines selon l’opacité de la couleur. Chacune des différentes couches devront être catalysées sous lampe led, uv ou uv led. Il en va de même si vous utilisez un colorgel. Il est également possible à cette étape d’effectuer un nail-art
  26. Appliquer une fine couche de finition
  27. Catalyser sous lampe led, uv ou uv led
  28. Dégraisser la couche de finition si celle-ci dispose d’un résidu collant. Ne surtout pas dégraisser les finitions sans résidus.
  29. Appliquer une huile pour cuticules afin d’hydrater les peaux

Si le choix du gel de construction se porte sur un gel monophase et que vous souhaitez l’utiliser pour l’ensemble de la pose, il vous suffit de suivre ces étapes en remplaçant les différents gels (gel de base, gel de construction et gel de finition) par le gel monophase.


2. Le protocole de pose d’ongles en gel sur chablons

  1. Se laver les mains (les mains de la/du client(e) doivent également être propres)
  2. Aseptiser ses mains et celles de la/du client(e)
  3. Repousser les cuticules délicatement avec un pousse cuticules ou un bâtonnet de buis
  4. Travailler les cuticules si vous pratiquez et maîtrisez cette technique
  5. Matifier la surface des ongles avec une lime à grains fins ou à l’aide d’un bloc ponce (appelé également bloc blanc ou bloc polissoir) afin de les blanchir. Les ongles naturels ne doivent en aucun cas être abîmés. Ce limage doit donc être effectué avec prudence et délicatesse
  6. Raccourcir les ongles naturels
  7. Dépoussiérer les ongles à l’aide d’une brosse ou d’un blaireau et les nettoyer à l’aide d’un coton imbibé de cleaner. Le but est d’obtenir une surface propre et sans résidus
  8. Placer le chablon. Prenez soin de les découper si besoin et de vérifier qu’il n’existe aucun écart entre le doigt et le papier forme
  9. Appliquer le nail prep (déshydratant) uniquement sur les ongles
  10. Appliquer le primer acide ou non acide uniquement sur les ongles
  11. Appliquer une fine couche de gel de base
  12. Catalyser sous lampe led, uv ou uv led
  13. Appliquer le gel de construction. Travailler le gel sans oublier de créer le bombé/apex. Cette étape est réalisable en plusieurs fois, cependant, chacune des couches devront être catalysées sous lampe led, uv ou uv led
  14. Retirer le chablon
  15. Dégraisser à l’aide d’un coton imbibé de cleaner
  16. Mettre en forme en respectant les étapes de limage afin de corriger les inégalités et d’obtenir la forme désirée. Les ongles doivent être matifiés en totalité
  17. Cette étape peut être complétée par l’utilisation du bloc ponce (appelé également bloc blanc ou bloc polissoir) afin d’atténuer les éventuelles traces de rayures à la surface des ongles. Cette étape permet également un rendu plus homogène de la pose
  18. Dépoussiérer et nettoyer les ongles. Le but est de poser la couleur sur des ongles propres dépourvus de résidus
  19. Appliquer le vernis semi permanent en une ou deux couches fines selon l’opacité de la couleur. Chacune des différentes couches devront être catalysées sous lampe led, uv ou uv led. Il en va de même si vous utilisez un colorgel. Il est également possible à cette étape d’effectuer un nail-art
  20. Appliquer une fine couche de finition
  21. Catalyser sous lampe led, uv ou uv led
  22. Dégraisser la couche de finition si celle-ci dispose d’un résidu collant. Ne surtout pas dégraisser les finitions sans résidus.
  23. Appliquer une huile pour cuticules afin d’hydrater les peaux

Si le choix du gel de construction se porte sur un gel monophase et que vous souhaitez l’utiliser pour l’ensemble de la pose, il vous suffit de suivre ces étapes en remplaçant les différents gels (gel de base, gel de construction et gel de finition) par le gel monophase.


3. Le protocole de pose d’ongles en acrylique (résine) sur capsules

  1. se laver les mains
  2. se désinfecter les mains et les mains de sa cliente
  3. présélectionner vos capsules ( la capsule doit bien border l’ongle et tomber parfaitement des deux coter du doigt. Si vous ne trouvez pas votre taille on préfèrera sélectionner une capsule légèrement plus grande puis la limer pour qu’elle retombe parfaitement des deux cotés du doigt ).
  4. repousser les cuticules
  5. limer la plaque de l’ongle et raccourcir l’ongle naturel
  6. dépoussiérer
  7. coller les capsules
  8. couper la capsule avec la guillotine + limer la capsule au niveau de la plaque de l’ongle pour retirer la démarcation entre la capsule et l’ongle naturel . Limer gentilment la capsule complète avec un grain fin pour créer une adhésion et faire que les produits adhèrent par la suite
  9. mettre en forme puis dépoussiérer
  10. appliquer un déshydratant ( nail prep )
  11. appliquer un primer
  12. prendre une boule d’acrylique avec un pinceau préalablement trempé dans du monomer puis réaliser sa construction ainsi que son bombé ( cette étape peut se faire en plusieurs fois jusqu’à obtention de la forme désirée ).
  13. la résine sèche à l’air libre on ne catalyse surtout pas
  14. limer pour mettre en forme puis dépoussiérer
  15. si vous avez fais la construction avec de la résine de couleur ou paillettes il ne vous reste qu’a appliquer une finition puis catalyser
  16. sinon vous pouvez a cette étape faire un nail-art ou même appliquer un vsp ( vernis semi permanent ) puis catalyser
  17. finir avec une finition puis catalyser
  18. appliquer une huile a cuticule

4. Le protocoles de pose d’ongles en acrylique (résine) sur chablons

  1. se laver les mains
  2. se désinfecter les mains et celles de sa cliente
  3. repousser les cuticules
  4. limer la plaque de l’ongle avec un grain fin puis raccourcir l’ongle naturel puis bien dépoussiérer
  5. placer le chablon dans l’alignement du doigt
  6. appliquer un déshydratant ( nail prep )
  7. application du primer
  8. appliquer l’acrylique et créer le bombé avec un pinceau préalablement trempé dans le monomer, puis renouveler l’opération jusqu’à obtention de la forme désirée ( la résine ne se catalyse pas donc on laisse durcir à l’air libre )
  9. Retirer le chablon
  10. limer pour mettre en forme puis dépoussiérer
  11. si vous avez fais la construction avec de la résine de couleur ou paillettes il ne vous reste qu’a appliquer une finition puis catalyser
  12. sinon vous pouvez a cette étape faire un nail-art ou même appliquer un vsp ( vernis semi permanent ) puis catalyser.
  13. finir avec une finition puis catalyser
  14. appliquer une huile a cuticule

5. Le protocole de pose d’ongles en acrygel (polygel) sur chablons

  1. se laver les mains
  2. se désinfecter les mains et celles de la cliente
  3. repousser les cuticules
  4. limer la plaque de l’ongle puis raccourcir l’ongle naturel puis dépoussiérer
  5. poser le chablon dans l’alignement du doigt
  6. appliquer un déshydratant ( nail prep )
  7. appliquer un primer
  8. application d’une base en gel puis catalysez 2min uv / 30 sec led
  9. appliquer l’acrygel avec un pinceau puis former l’extension en utilisant votre cleaner afin de modeler votre matière jusqu’à obtention de la forme souhaitée
  10. cette étape de construction + bombé peut être réalisée en plusieurs fois
  11. l’acrygel contient du gel donc on catalyse sous lampe uv 2min / led 30 sec
  12. Retirer le chablon
  13. On dégraisse ( ou non ) il peut arriver selon la marque que l’acrygel ne dispose pas de résidu collant.
  14. limer l’ongle pour le mettre en forme puis dépoussiérer
  15. appliquer du vsp ou nail-art etc…. puis catalyser
  16. appliquer une finition puis catalyser
  17. application d’une huile a cuticule

6. Le protocole de remplissage d’ongles en gel sur chablons

Le but d’un remplissage n’est pas de retirer la construction ni de reposer un chablon donc on va remettre en forme sur l’ancienne construction.

  1. Se laver les mains
  2. Se désinfecter les mains et les mains du modèle
  3. Repousser les cuticules
  4. Limer le gel mais pas totalement, il faut limer les parallèles pour remettre l’ongle en forme
  5. Il faudra aussi limer le bombé puisqu’il faudra le replacer suite à la repousse de l’ongle
  6. Une fois cela fait, vous avez une petite partie d’ongle naturel entre les cuticules et l’ancienne construction ( cette partie là vous devez la limer pour blanchir la plaque de l’ongle mais cette fois-ci avec un grain fin
  7. Il faudra bien entendu raccourcir l’ongle selon le souhaite du modèle puis limer par le dessous si l’ongle pique de nez
  8. et bien dépoussiérer
  9. Appliquer du déshydratant et du primer mais seulement sur la partie ongle naturel … ( cela ne sert à rien d’en mettre sur l’ancienne construction )
  10. Une fois cela fait appliquez une base au niveau de la repousse puis catalysez sauf si vous utilisez un gel monophase cette étape est inutile faites directement l’étape 11
  11. Appliquer le gel ( faire la construction puis le bombé ) puis catalysez
  12. Dégraisser
  13. Limer et mettre en forme
  14. Bien dépoussiérer
  15. Appliquer du vsp ou faire un nail art etc puis catalyser
  16. Appliquer une finition puis catalyser
  17. Dégraisser ou non selon la finition utilisée
  18. Appliquer une huile à cuticules

7. Le protocole de remplissage d’ongles en acrylique sur chablons

Comme il s’agit d’un remplissage et comme je l’ai dit un peu plus haut, le but d’un remplissage n’est pas de limer la construction complètement, le but est de reposer au dessus de l’ancienne construction sans avoir a reposer un chablon

  1. Se laver les mains
  2. Se désinfecter les mains et celles de son modèle
  3. Repousser les cuticules
  4. On ne va bien entendu pas limer la construction complètement on va juste limer les parallèles pour remettre en forme l’ongle, limer le bombé pour le replacer par la suite avec la nouvelle construction, puis on va raccourcir l’ongle ou pas selon l’envie du modèle et bien entendu limer par le dessous aussi si l’ongle pique du nez
  5. Une fois que cela est fait il y’a un petit espace entre les cuticules et l’ancienne construction ( c’est ce que l’on appelle la repousse ) Il s’agit de l’ongle naturel que l’on va venir limer avec un grain fin juste pour blanchir la plaque
  6. On dépoussière bien
  7. Appliquer un déshydratant
  8. Appliquer le primer
  9. Refaire la construction avec la poudre acrylique et le monomer ( + construction du bombé ) laisser sécher à l’air libre
  10. Limer puis mettre en forme
  11. Dépoussiérer
  12. Appliquer un vsp, faire un nail-art etc ( catalyser )
  13. Appliquer une finition ( catalyser )
  14. Application d’une huile à cuticules

8. Le protocole de pose de vernis semi permanent (vsp)

  1. se laver les mains
  2. se désinfecter les mains puis celles de sa cliente
  3. repousser les cuticules
  4. limer la plaque de l’ongle puis donner une jolie forme à l’ongle naturel
  5. dépoussiérer
  6. dégraisser la surface de l’ongle avec un coton imbibé de cleaner
  7. Déshydratant ( optionnel dans les poses en vsp)
  8. Primer ( optionnel dans les poses en vsp)
  9. appliquer une base vsp ( ou un base and top est idéal il fait office de base et de finition ) , on applique en couche fine
  10. on catalyse
  11. appliquer une couleur en une ou deux couches selon la couvrance
  12. catalyser comme d’habitude
  13. appliquer une finition ( finition pour vsp ou base and top ) + catalysation
  14. on dégraisse la couche collante de la finition
  15. appliquer une huile à cuticule

9. Le protocole de dépose de vernis semi permanent (au soak off remover ou à l’acétone)

  1. Se laver les mains
  2. Sé désinfecter les mains et celles de son modèle
  3. Repousser les cuticules pour pouvoir ensuite bien appliquer l’acétone ou le easy soak off remover sur tout le vernis . Cette étape peut être effectuée également après le retrait du vsp
  4. Limer légèrement le vernis pour faciliter le travail de l’acétone ( vous devez retirer tout le brillant )
  5. imbiber un coton d’acétone ou de Easy soak off remover puis placez le sur votre ongle en refermant avec un aluminium pour en faire une papillote. ( Il existe des papillotes toute faites et prêtes à l’emploi )
  6. Laisser poser 10-15 minutes pour l’acétone, ou 5-10 minutes au Easy soak off remover
  7. Retirez les papillotes
  8. Retirer le vernis restant avec un bâtonnet manucure
  9. Eliminer les résidus de matière ( vous ne devez pas forcer et abîmer l’ongle, si le produit n’a pas agit correctement, laissez poser quelques minutes supplémentaires )
  10. Les petits résidus restant peuvent être limés avec un bloc polissoir ou une lime à grain fin ( j’insiste sur le grain fin )
  11. A cette étape vous pouvez repoussez les cuticules comme je vous l’ai expliqué à l’étape 3 et remettre l’ongle naturel en forme
  12. on dépoussière, au besoin passez un petit coup de cleaner
  13. Nettoyer les ongles proprement
  14. Appliquer les soins des ongles selon le besoin des ongles des client(e)s ( durcisseur, soins calcium, kératine etc )
  15. Terminer avec une huile à cuticules pour hydrater les peaux

10. Le protocoles de gainage d’ongles naturels en gel

  1. Se laver les mains
  2. Se désinfecter les mains et les mains de votre modèle
  3. Repousser les cuticules
  4. Limer la plaque de l’ongles avec un grain fin puis donner une jolie forme à l’ongle naturel
  5. bien dépoussiérer
  6. Appliquer du déshydratant
  7. Appliquer le primer
  8. Application d’une base ( si vous utilisez un gel monophase cette étape est inutile ) puis catalysez
  9. Appliquer le gel que vous aurez choisi puis faire le bombé ( le bombé est toujours obligatoire même sur un gainage d’ongles courts, il sera bien entendu moins volumineux que sur forme longue mais c’est ceci qui va absorber les chocs et empêcher la casse )
  10. Catalyser 2min sous lampe uv ou 30 secondes sous led
  11. Dégraisser à l’aide d’un cleaner
  12. Mettre en forme
  13. bien dépoussiérer
  14. Ici vous pouvez faire un nail-art, vsp, etc puis catalyser
  15. Appliquer une finition
  16. Dégraisser ou non selon la finition utilisée
  17. Appliquer une huile à cuticules

11. Le protocole de gainage d’ongles naturels en acrylique

  1. Se laver les mains
  2. Se désinfecter les mains et les mains de son modèle
  3. Repousser les cuticules
  4. Limer la plaque de l’ongle avec un grain fin puis donner une jolie forme à l’ongle naturel
  5. Bien dépoussiérer
  6. Appliquer un déshydratant
  7. Appliquer le primer
  8. Prendre une boule d’acrylique avec le liquide monomer puis la poser au centre du doigt
  9. Modeler l’ongle naturel jusqu’à obtenir le résultat souhaité ( cela peut se faire en plusieurs fois + faire un jolie bombé ) puis laisser sécher à l’air libre
  10. Limer et mettre en forme l’ongle
  11. Bien dépoussiérer
  12. Une fois que vous avez terminé vous pouvez terminer par du nail-art ou la pose d’un vsp etc ( le vsp est compatible avec l’acrylique ) puis catalyser
  13. Poser une finition puis catalyser
  14. Appliquer une huile à cuticules

12. Le protocole de dépose d’ongles en gel, acrylique (résine) ou acrygel (polygel) à la lime

  1. Se laver les mains
  2. Se désinfecter les mains et celles de son modèle
  3. Repousser les cuticules
  4. Limer dans un premier temps la finition et la couleur ( Vous pouvez utiliser un gros grain pour gagner en rapidité lors de la dépose mais on prendra ensuite un grain fin pour ne pas abîmer l’ongle naturel )
  5. Si vous ne savez pas où vous en êtes entre l’ongle naturel et la construction, vous pouvez passer un coup de cleaner
  6. Ensuite on lime la construction ( au fur et à mesure que l’on se rapproche de l’ongle naturel on va prendre un grain fin pour ne pas abîmer l’ongle naturel )
  7. Une fois que vous avez limé la plus grosse partie de la construction il va vous rester une fine couche de gel, d’acrylique ou acrygel. Il est vivement conseillé de la laisser car l’ongle naturel à été fragilisé par la construction. En effet l’ongle n’ayant pas reçu la lumière durant tout ce temps, une sensibilité peut se créer et celle ci peut être douloureuse selon les personne. C’est pourquoi il est recommandé de laisser une fine couche de votre construction.
  8. On dépoussière bien de façon à ce qu’il ne reste plus aucun résidu de poussière
  9. On applique les soins ( soins kératine, calcium etc )
  10. Application d’un durcisseur
  11. Et on fini avec l’huile à cuticules

13. Le protocole de dépose d’ongles en acrylique (résine) au produit de fonte

L’acrylique peut se retirer avec un produit de fonte et pas seulement à la lime ou à la ponceuse.

  1. Se laver les mains
  2. Se désinfecter les mains et les mains de son modèle (ou client(e))
  3. Repousser les cuticules pour pouvoir ensuite bien appliquer l’acétone sur tout le vernis ( cette étape peut être réalisée aussi après la dépose de la construction et avant la mise en forme de l’ongle )
  4. Vous devez limer la finition brillante à l’aide de votre lime pour que le produit acétone puisse bien pénétrer dans les différentes couches et ainsi correctement agir
  5. Si vous avez utilisé du vsp au dessus de l’acrylique aucun soucis celui ci partira également avec l’acétone.
  6. Imbiber un coton d’acétone puis déposez le sur votre ongle en prenant soin de bien refermer cela avec votre papillote ( papier aluminium )
  7. Il s’agit de la même méthode que le retrait d’un vsp
  8. Patientez 10 -15 minutes
  9. Retirez les papillotes
  10. A l’aide d’un bâtonnet de manucure retirer votre construction qui doit avoir fondu, si vous voyez que cela n’est pas suffisant et que c’est un peu dur, ne forcez pas, laissez poser quelques minutes supplémentaires votre papillote imbibée d’acétone.
  11. Une fois l’acrylique retiré, il peut rester quelques petits résidus, ceux-ci peuvent être retirés à l’aide d’un bloc polissoir ou bien d’une lime à grain fin
  12. Ici, vous pouvez repoussez les cuticules comme je vous l’ai expliqué à l’étape 3
  13. Mettre en forme l’ongle naturel
  14. On dépoussière bien, au besoin vous pouvez passer un petit coup de cleaner
  15. Nettoyer les ongles correctement
  16. Appliquez les soins des ongles selon le besoin des ongles des clients ( calcium, kératine etc…. )
  17. Appliquer un durcisseur
  18. Application d’une huile à cuticules pour hydrater les peaux