prothésiste ongulaire

Dans cette fiche métier prothésiste ongulaire je réponds à toutes vos questions. Je sais que vous êtes nombreuses à vous en poser sur ce joli métier. c’est pourquoi j’ai décidé d’écrire cet article afin que vous puissiez y voir un peu plus clair et que vous puissiez avancer dans votre projet professionnel. Je vais bien entendu m’étaler sur le sujet pour que vous puissiez vraiment tout savoir de A à Z.

Avant de commencer, je me présente, je suis Sophie (plus connue sous le nom de Roses on the nails via mes nombreux réseaux sociaux), et je suis prothésiste ongulaire professionnelle certifiée ainsi que technicienne en extension de cils certifiée également.

1) Le métier de prothésiste ongulaire

prothésiste ongulaire FAQ - roses on the nails
Prothésiste ongulaire – roses on the nails

Le ou la prothésiste ongulaire ( appelé(e) aussi styliste ongulaire, à pour objectif d’embellir les mains et les pieds de son ou sa cliente. Et oui, ce métier n’est pas réservé aux femmes !

Il ne faut pas confondre esthéticienne et prothésiste ongulaire, ce sont deux métiers différents.

2) Les techniques utilisées

Le ou la prothésiste ongulaire dispose de plusieurs techniques.

Dans un premier temps, il est normal que le ou la styliste ongulaire vous pose des questions sur votre état de santé.

En effet, il ou elle doit savoir si vous avez des maladies ou des allergies car selon les cas la pose ne sera pas envisageable. Tout comme si vous avez moins de 16 ans, ou encore si vous êtes enceinte.

Si vous voulez plus de précisions à ce sujet, vous pouvez lire ma page qui s’intitule : Les différents protocoles de pose de faux ongles

Il est possible d’embellir simplement les ongles naturels avec la pose de vernis semi-permanent ( vsp ) ou d’utiliser le rallongement sur chablons ou encore le rallongement sur capsules ( aussi appelées prothèses ongulaires ).

Pour un ongle rongé vraiment très court on utilisera la technique du rallongement chablon car il n’y a pas assez de place pour poser la capsule parfois même il faudra créer un bord libre.

Il est possible de créer une extension sur tout les types d’ongles courts, rongés, cassés.

Ensuite, il ou elle réalisera l’extension, là encore, plusieurs choix possibles.

Pour le modelage d’ongles, il est possible d’utiliser soit de l’acrylique (qui sèche à l’air libre), soit du gel, (qui lui catalysera sous lampe led, uv ou hybride (uv/led)), ou encore de l’acrygel appelé aussi polygel, poly-acrylgel.

La pose tiendra ainsi plusieurs semaines. Lorsque l’ongle va repousser naturellement au bout de trois à quatre semaines ( voir un peu avant pour un ongle fort rongé ), il va alors se créer un petit espace entre l’ancienne pose et les cuticules. On va alors procéder à un remplissage ( avec changement de forme ou non ), ou encore une dépose complète de l’ongle selon le désir du ou de la cliente.

3) Comment devient-on prothésiste ongulaire ?

Pour pouvoir exercer cette profession vous avez deux possibilités :

  • Prothésiste ongulaire avec manucure : Si vous ouvrez votre salon ou bien si vous souhaitez travailler dans un salon qui offre des prestations de manucure ( c’est à dire par exemple procéder à la coupe des cuticules ) il vous faudra le diplôme d’esthétique obligatoirement que vous devrez compléter par une formation de prothésiste ongulaire.
  • Prothésiste ongulaire sans manucure : Avec cette appellation vous pouvez exercer la profession mais vous ne devrez pas toucher aux peaux ni couper les cuticules, vous aurez seulement le droit de les repousser. La différence est importante puisque pour pratiquer sans manucure, il vous suffira simplement de passer une formation de prothésiste ongulaire sans être obligée d’avoir le diplôme d’esthétique.

En effet, vous l’aurez compris, actuellement, il n’existe aucun diplôme d’état pour le métier de Prothésiste ongulaire (le cap/bac prothésiste ongulaire n’existe pas) et ce métier n’est pas soumis à l’obligation de qualification professionnelle prévue par l’article 16 de la loi du 5 juillet 1996. Cependant, comme expliqué ci dessus, si vous effectuer des soins de manucure vous devrez obligatoirement avoir un diplôme d’esthétique car cela requiert des soins spécifiques.

Cependant, il est conseillé de suivre une formation qui vous permettra d’obtenir un titre professionnel RNCP car il s’agit d’une certification qui est reconnue par l’état et certifiée par un organisme officiel et ce, sur l’ensemble du territoire national. En fait, un titre certifié, certifie que vous avez les compétences, les aptitudes et les connaissances pour exercer la profession ( à ne pas confondre avec un diplôme qui lui est délivré par une université ou l’éducation nationale par exemple )

Je vous laisse le lien qui vous dirigera sur la page certification professionnelle. Il vous suffit de taper le métier que vous recherchez, ici, prothésiste ongulaire et vous obtiendrez la liste des différents organismes préparant à la certification ainsi que les niveaux associés.

Les formations peuvent être éffectuées en présentiel ou bien à distance selon les organismes.

Dans tous les cas (que ce soit avec manucure ou sans manucure), vous devrez passer une formation certifiante. Cette formation comprend en général une formule de base « certificat de prothésiste ongulaire », c’est celle dont vous avez besoin pour exercer ce métier mais il est tout à fait possible de compléter ses connaissances avec d’autres formations comme un perfectionnement ou du nail-art qui sont des formations généralement proposées en complément, d’autant plus qu’il existe plusieurs formes d’ongles différentes et de nombreuses techniques de nail-art…. etc…

Cependant, certaines formatrices proposent des formations de base qui comprennent également un peu de nail-art.

A la fin de cette formation, la formatrice ou le formateur vous remettra une attestation ( certificat ) de fin de formation.

Attention : Je préfère vous mettre en garde, avant d’entreprendre des démarches, je vous invite à vous rapprocher de votre chambre des métiers la plus proche et de vous renseigner.

4) les qualités requises pour être prothésiste ongulaire

Le ou la styliste ongulaire doit avoir quelques qualités pour offrir des prestations d’excellence comme par exemple la patience. En effet c’est un métier qui demande du temps, de la concentration et de la minutie.

Il faut également avoir le soucis du détail et être très précis, notamment dans le nail-art où il faudra faire preuve d’imagination et de créativité.

5) Les débouchés

Le métier étant en plein essor, plusieurs choix s’offrent à vous :

Vous pouvez vous installer à votre compte, pour cela vous devrez choisir un statut comme par exemple auto entrepreneur ou autre.

Vous pouvez travailler à domicile, en institut, bar à ongles, spa, ou dans d’autres organismes.

D’autres solutions existent également, comme par exemple partager un salon avec une coiffeuse pour offrir plus de prestations a votre clientèle.

6) le salaire

Le salaire du ou de la prothésiste ongulaire va dépendre de beaucoup de facteurs.

Si vous travaillez pour votre compte, cela dépendra bien évidemment du nombre de clients journaliers.

Le prix d’une pose simple se situe aux environs de 50 à 60€

Ce prix peut varier en fonction de la taille de l’extension ou de la difficulté du travail qui peut rallonger le temps de la pose, sans compter le rajout de nail-art ou de strass.

Vous pouvez me suivre sur twitter, instagram, facebook, pinterest ou encore sur ma chaîne youtube

A bientôt, Sophie, Roses on the nails